Vaccination :

Le chaton doit, comme le chiot, être vacciné à partir de 8 semaines et ensuite un mois plus tard. Un rappel est également effectué chaque année.

Les maladies contre lesquelles on vaccine : le Coryza (herpesvirus et calicivirus), la panleucopénie féline (Typhus), la chlamydiose et la leucose féline (FelV) pour les chats qui sortent et sont en contact avec d’autres chats.

Le coryza est l’équivalent du rhume ou de la grippe du chat. C’est une maladie très fréquente mais qui n’est pas grave si elle est prise en charge rapidement. Si le coryza devient « chronique » (perdure dans le temps), il devient plus difficile de le guérir. Le chat reste porteur à vie et déclare les symptômes par période.

Le typhus est l’équivalent de la parvovirose du chien (voir plus haut).

La leucose est une pathologie qu’on ne peut pas soigner. Le virus est transmis via la salive de chats infectés. D’où l’importance de bien vacciner votre chat surtout quand il sort à l’extérieur

La chlamydiose est moins rencontrée. Elle est caractérisée par des troubles oculaires et des symptômes respiratoires.

Il y a donc 2 types de vaccins : le vaccin complet pour les chats qui sortent et le vaccin sans la leucose pour ceux qui restent à l’intérieur. (Oui oui, il faut aussi vacciner les chats qui ne sortent pas, car c’est vous qui ramenez les virus sous vos chaussures !)

Tout comme le chien, c’est à partir de 12 semaines que l’on peut vacciner le chaton contre la rage mais ce vaccin n’est utile que pour les chats qui sortent du pays également.

Les animaux reçoivent des anticorps via le colostrum (premier lait) de leur mère mais l’immunité ainsi établie n’est pas complète et doit être boostée par la vaccination afin de protéger votre compagnon contre des pathologies parfois mortelles.

Vermifugation :

Il est important de bien vermifuger les chiots et chatons tous les mois jusque 6mois. En effet, la transmission peut se faire dans le ventre de leur mère (phénomène qui est tout à fait naturel) ou également lors de la tétée, mais aussi via leur environnement.

Anti-parasitaires externes :

Il existe différentes solutions pour protéger vos boules de poils de ces vilaines bébêtes (puces, tiques, poux, acariens…) que ce soit en pipettes, comprimés ou même collier, il y en a pour tous les goûts !

Certains agissent un mois, d’autres 3 et même jusque 8 mois pour les colliers. Nous serons là pour vous conseiller et vous donner la meilleure solution adaptée à votre animal. 
Même en hiver, certains parasites restent présents dans nos habitations et peuvent infester votre compagnon.

Si l’animal ne sort pas, il ne faut pas oublier que vous pouvez toujours ramener ces parasites de l’extérieur.

Identification:

L’identification des animaux se fait au moyen d’une puce électronique qu’on injecte en sous cutané au niveau de l’encolure gauche.

Grâce à un lecteur qu’on trouve chez les vétérinaires ou à la police, le numéro d’identification de l’animal est retrouvé et nous permet de le rechercher sur le programme DogId ou CatId qui nous communiquera toutes les coordonnées du propriétaire.

Nouvelle loi : pour tous les chats nés à partir du 1er novembre 2017, l’identification est obligatoire.

Stérilisation:

La stérilisation d’une chatte se fait également à partir de 6mois, avant les premières chaleurs et permet d’éviter :

  • Les nuisances provoquées par la femelle en chaleur (cris, attirance des mâles qui viennent uriner)
  • Les gestations non désirées,
  • Les infections utérines
  • Les tumeurs mammaires si effectuée avant l’imprégnation hormonale comme chez la chienne.

Comme chez la chienne, l’ovariohystérectomie peut être pratiquée dans certains cas. Par exemple lors de prises de pilule (vraiment pas recommandé), d’infections…

 La castration du chat mâle se fait à partir de 6mois et permet d’éviter le marquage très odorant, limite les combats entre matous surtout que certaines pathologies graves se transmettent par contact avec des chats infectés.

 Les chats sont beaucoup trop nombreux et la stérilisation permet également de limiter les populations. Cela conduira à réduire l’euthanasie de chatons qui n’ont malheureusement rien demandé.

Nouvelle loi : la stérilisation des chats est obligatoire pour tous ceux nés à partir du 1er novembre 2017

Détartrage :

 

La santé buccale de vos animaux est très importante !
Vous trouvez que votre chien/chat a une mauvaise haleine ? Alors n’hésitez pas à consulter car il existe plusieurs causes. La première, est la présence de tartre. Ce dépôt est constitué d’un mélange de protéines salivaires et de bactéries qui peut générer des infections buccales, des gingivites et un déchaussement des dents. 
Seul un brossage des dents au quotidien avec un dentifrice spécifique pourra éviter la présence de tartre, mais cette tâche, et surtout chez nos petits félins, est réservée aux plus persévérants.